Une fois que le nid est fait, forcément, il faut s'occuper du goûter, normal!

Tout comme les jouets de noël qui font leur apparition à la Toussaint, les chocolats fleurissent un peu partout, pire qu'à Pâques! Bon, moi, très franchement, les chocolats de Noël ne me font pas grand chose, en revanche, qui dit chocolats de Noël, dit aussi marrons glacés, et là, ah là, c'est autre chose, car eux, me mettent littéralement en transe!

Je passerai sur la boîte de brisures gloutonnée en douce le vendredi soir deuxième partie de soirée une fois l'homme endormi, on ne sait jamais, des fois qu'il ait l'idée de m'en piquer une, je passerai aussi sur sa copine, gloutonnée de même le vendredi soir suivant, hum, pas très glorieux!

Surtout qu'à l'origine, j'achète généralement ces boîtes pour les utiliser dans des desserts, mais je n'y arrive jamais!

Alors, la dernière fois, ben j'ai acheté DEUX boîtes! Ouais je sais, la honte!

Pavlova chocolat au lait-marrons glacés

P1220572

Récemment mis à jour171

L'association, je l'ai copiée sans vergogne sur l'un des dessert du salon de thé toulousain Ô thé divin, où, voyant passer l'un des serveurs avec la chose dans les bras, nous avons failli en perdre nos mâchoires Fairy Audrey et moi!

Seule différence, eux mettent un fond de pâte sablée sous la meringue, perso je trouve que ça fait trop, d'autant plus qu'en général, je cherche les gâteaux avec le moins de gâteau ou de génoise possible à l'intérieur! Du coup, vive la mousse et vive la maringue, et au placard la pâte sablée!

Le fond en meringue est celui de Christophe M. testé et approuvé maintes fois, recette ici, mais sans le citron vert (attention, il faut minimum doubler le temps de cuisson puis vingt bonnes minutes de repos dans le four éteint)

Par dessus, j'ai fait une chantilly au chocolat au lait, donc base de chantilly classique, sans le sucre, puis j'y ai incorporé une tablette de chocolat au lait fondue puis légèrement tiédie. Une fois le chocolat incorporé, il faut aller très vite et ne pas trop battre le tout, car en une seconde d'inattention, le mélange perd son côté lisse! Ambroise a dû me demander un truc et paf! Menfin, ça restait mangeable, heureusement!

Des brisures de marrons glacés rescapées sur le dessus et terminé!

Le crash-test fut des plus réussis, même ma Louise a toléré le chocolat au lait dans la chantilly, c'est dire! Et Matilda, elle a a-do-ré, "ça t'embête pas maman si j'enlève les marrons glacés et la maringue?" Note pour plus tard: prévoir un bol de chantilly au choc' pour Matilda la prochaine fois!