Il y a des fois, où on se fait une idée des choses, et finalement, cela ne se passe pas du tout comme on le pensait!

La poule rêvait de faire de la guimauve depuis super longtemps, elle n'avait pas repéré de recette en particulier, juste elle voulait faire de la guimauve! Fairy Audrey lui dit alors qu'elle a une super recette de guimauve, trop simple, avec que des ingrédients qu'on a la maison, merveilleux! C'est parti!

Mardi après-midi donc, le pétou cuve sa nuit sans sommeil (ouais ouais vous avez bien lu, cet enfant est revenu sur SON droit chemin), les cocottes jouent tranquillement dans leur chambre, La poule est dans sa cuisine, elle va faire de la guimauve!

(je précise, car cela sera important pour la suite que le matin, La poule a passé l'aspi dans sa maison, mais qu'elle a eu la flemme de passer le serpillouf, quelle bonne idée elle a eue là...)

Acte I: amener 90g d'eau + 250g de sucre + 40g de miel à 130°C. Ok, le thermomètre culinaire de La poule est en panne, pas grave, on va le faire à peu près, on a l'habitude!

Sauf que pendant que ça chauffe, il faut aussi faire ramollir 7 feuilles de gélatine dans l'eau froide (on les mettra dans le mélange eau-sucre chaud avant de mettre le tout dans les blancs d'oeufs en neige, je dis ça comme ça hein!), et donc aussi semi-monter 3 blancs d'oeufs en neige, bon, là ça se corse, va manquer un bras à La poule.

Le mélange chauffe, la gélatine ramollit, au moment où La poule lâche la casserole pour se saisir de son batteur à oeufs, bling, la cuillère qui était en équilibre précaire sur le rebord de la casserole (donc, cuillère chaude, et pleine de sucre-miel) tombe par terre.

Argh, La poule se précipite pour sauver son sol, le batteur toujours dans une main, l'autre main heurte malencontreusement la casserole, qui bascule, normal, et répand la moitié de son contenu (chaud, sucré, vous suivez?) sur les feux gaz briqués du matin, la paroi du four, propre elle aussi, et finit son trajet sur le carrelage...

Mmmmlrfgngngngnaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah!

Alors, bilan: La poule portait sa N en lin mauve, qui est constellée d'eau à haute teneur en sucre, ses orteils (elle portait des sandales) ne se décollent plus les uns des autres, et La poule est collée sur son carrelage.

...nettoyage...heureusement que La poule n'avait pas passé le serpillouf, une fois dans la journée suffit, surtout dans ces conditions là!

Acte II: on reprend. La poule complète A PEU PRES (on te l'a dit La poule, en pâtisserie il n'y a pas d'à peu près!!!) l'eau dans la casserole. Elle laisse chauffer le mélange loin d'elle sans le toucher. Elle commence à monter les blancs en neige d'une main, de l'autre, comme elle veut de la guimauve ROSE, elle fait sauter le petit bouchon du tube de colorant rouge. Puissant le colorant!

Le bouchon saute, la gravité aidant, il tombe. Au passage, il heurte quelques petits obstacles, faisant gicler le colorant coincé dans les petits recoins du-dit bouchon. Les obstacles étant: la N de La poule, la machine à laver (blanche donc) les orteils de La poule, et enfin, le carrelage!

Mmmmlrfgngngngnaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah!

On re-nettoie.

Acte III: la guimauve de La poule sent bizarre, genre le blanc d'oeuf en neige mais chaud, donc cela doit être normal, elle a une couleur de f*esse de porcinet, rapport à un dosage hasardeux de colorant. Pas grave, on continue. La recette dit de huiler légèrement le moule, La poule ne le fait pas, en revanche elle rajoute de l'eau de fleur d'oranger pour cacher l'odeur bizarre de la guimauve.

Acte IV: la guimauve a reposé au frigo (pas conseillé mais La poule sentait qu'il valait mieux, rapport au dosage hasardeux d'eau, la guimauve a l'air molle et collante)

Acte V: la guimauve colle au papier alu, il fallait huiler légèrement le moule, ah bon? La poule tente de donner une tête de guimauve à sa guimauve, mais elle est molle et collante, même après le frigo. C'est pas grave, elle n'en est pas à cet affront près de la part de sa guimauve! Elle la roule dans le mélange moit'-moit' fécule de pomme de terre - sucre glace préconisé, pour tenter de rattraper le désastre.

Acte VI: La poule, drapée dans sa dignité, les orteils toujours collés, constellés de colorant rouge et avec sa N de souillon,va faire goûter sa guimauve couleur f*esse de porcinet à ses filles.

IMG_2197IMG_2198

Acte VII: La poule s'est pris un vent-frais-vent-du-matin. Pas grave, elle s'y attendait, paraît que sa guimauve est molle et collante. Louise a fait semblant d'aimer elle est mignonne!

Morale de l'histoire: la guimauve c'est comme les macarons.

C'est tout la morale? Ben oui, c'est tout! Ah si, le colorant rouge colore aussi très bien les orteils.

Edit du soir...espoir: forte de tous vos commentaires (c'est mal de se moquer) La poule s'est égarée à acheter du glucose à la pharmacie, à suivre donc...